Collusion autour de l’Enterrement du « Père de la Démocratie », Etienne Tshisekedi & Limites de l’Entendement « Bantou »


Indépendamment de ma volonté d’émettre un avis dans les circonstances douloureuses comme celles que connaît le pays aujourd’hui, il m’arrive de discuter cet événement malheureux car les politiques nous poussent d’y intervenir. Il s’agit de la mort d’Etienne Tshisekedi (que son Ame Repose en Paix) dont ma mémoire retiendra un personnage courageux qui osa à élever sa voix devant le « mythe » du Mouvement Populaire de la Révolution (MPR) & Mobutu, le Président Fondateur. Alors qu’encore jeune villageois, dans le contexte socio-économique que nombreux ont partagé, il m’avait été dit que « macho ya MPR » peut tout voir même un projet dans l’intérieur du concepteur. C’était l’unique image que je gardais tout le temps que je pouvais même aller puiser de l’eau dans les dizaines de kilomètres durant la période de transhumance.

 Ce fut une surprise extraordinaire quand on m’annonça qu’un certain Etienne Tshisekedi pourrait et aurait osé à défier Mobutu alors que ce premier vivait à Kinshasa, dans le « périmètre » de la résidence du second. Sa détermination m’a fort été remarquable durant les assises de la Conférence Nationale Souveraine (CNS) dont notre « communicateur―informateur » Simon nous tenait au courant tous les matins aux environs de 8-9h. Ce communicateur, à défaut de la Radio-Télévision Nationale Zaïroise, recourait à son poste radio dont l’ensemble de l’information qu’il partage ne provenait que la BBC, Deutschwelle et Radio France Internationale, à moindre mesure. Notre intérêt s’accentua plus quand la CNS décida d’exclure, sous prétexte de « nationalité douteuse », certains groupes ethniques ; et toute la suite malheureuse qui s’en ait suivi. Un ami me dira la semaine dernière que Kibasa Maliba, qui avait en charge cette question, n’avait pas toujours compris son bien-fondé ; mais il décida de l’aligner à l’agenda de la commission politique pour mieux satisfaire les « extrémistes » du Kivu. Ça s’appelle de la politique dans ce contexte spécifique. Toutefois, durant toutes ces assises, je n’en revenais pas de comprendre ce courage d’Etienne Tshisekedi qui s’est permis d’exiger de Mobutu, l’invincible dans mon cerveau, que soit instaurer le multipartisme. Ma préoccupation avait toujours été celle de contenir ma peur et comprendre comment est-il arrivé à ce stade sans que le MPR le sache ? Les limites du paternalisme et pouvoir despotique peuvent l’expliquer ?

img_20170202_051400
RIP Etienne Tshisekedi lors du Conclave de Limete fin 2016

Dans ma mémoire, je retiens qu’Etienne aurait été le personnage qui me prouva que la force et le courage peuvent vaincre le mal, si mythique soit-il. Et d’ailleurs, je crois que les Kadogos ne pourront pas contredire cette affirmation car leur apport dans la libération de ce pays a eu, la lutte pacifique d’Etienne et ses amis, pour pilier déterminant. Cette lutte interne avait largement affaibli la dictature de Mobutu au point qu’elle avait préparé ce terrain pour ce « conglomérat » de Kadogos. Malheureusement, la vie a une fin pour l’ensemble de créatures humaines. Il est parti ce 01/02/2017, à l’âge de 84 ans et après une longue convalescence dans l’ancienne métropole, Belgique. En dépit de limites individuelles, le contexte socio-politique complexe ainsi les défis autour de la démocratisation d’une société multidimensionnelle, il a tout de même laissé un héritage qui servira ceux-là vouloir tirer positivement de bonnes leçons. De ce fait, il mérite un hommage qui dépasse ce déchirements―tiraillements auxquels nous assistons aujourd’hui. Sa contribution avait été si grande, indépendamment de ce que nous pouvons considérer comme divergences actuelles.

Ancien Premier Ministre à deux reprises (courtes périodes), Président de l’Union des Démocrates pour le Progrès Social (UDPS) et Président du Comité de Sages du Rassemblement, Etienne Tshisekedi devait inspirer le combat de la liberté et de la démocratie non pas à travers les préalables qui vont dans le sens de retarder son enterrement. Toutefois, ii est fort vrai qu’un grand nombre de compatriotes soutiennent que son hommage soit immortalisé en érigeant un mausolée en son honneur. Je suis de l’avis de ceux-là qui croit que Tshisekedi n’est ni Luba, moins Kasaien ni Bantou dans ce sens vulgaire entaché de la politisation. Il est l’homme congolais, un africain qui a inspiré tout le continent mais aussi le monde dans son entièreté. Que ce populisme politique ne nous ramène pas des notions dont lui-même n’aurait jamais évoquées. Son hommage ne doit pas vérifier si de personnes qui sont venus se recueillir ont une tête ronde, un nez pointu ou la taille ayant de mesures fixes comme le disent certains combattants. J’ose croire que ceux qui évoquent la notion « Bantoue » l’entendent dans son sens scientifique.

Sa mort ne devrait pas non plus faire l’objet de chantage politique pour tout ce qui veut se positionner en vue d’une perspective de son remplacement. De la manière dont ce pays regorge des potentialités en termes de diversités socio-culturelles et politiques, le peuple Congolais ne se retrouve inévitablement pas au sein de l’UDPS ni moins au sein du Rassemblement. Par conséquent, les politiques devraient s’abstenir d’évoquer la demande du peuple comme si un referendum dans ce sens avait été organisé. Le bloggeur croit que le peuple a besoin de la quiétude et se recueillir selon les coutumes africaines et particulièrement congolaises qui nous obligent de respecter les esprits de morts, compatir aux cotes de proches et amis du défunt. Il n’est pas le moment de s’en prendre aux biens publics ou recourir aux multiples déclarations pour prouver notre choc. Le peuple n’est pas seulement celui que les politiques rencontrent dans leurs environs pour nous signifier qu’il a exigé telle ou telle chose.

Fort surprenant, au lieu et place de mettre en place nos efforts en vue d’un hommage sincère, l’enterrement d’Etienne semble constituer un terrain de « collusion » politique. Le Gouvernement a annoncé la prise en charge totale de coûts du rapatriement du corps ainsi que ceux liés aux obsèques d’un ancien Premier Ministre. Le Gouvernement Samy Badibanga, sur instruction du Chef de l’Etat, aurait disponibilisé le Palais du Peuple comme lieu de rendre les derniers hommages publics à l’icône du combat pacifique. Dans la foulée, l’UDPS qui associe tardivement les membres du Rassemblement au sein de son comité organisateur recours á la collecte de fonds pour mieux gérer cet événement. De surcroit, le communique du Secrétaire Général de l’UDPS pose de préalables pour le rapatriement du corps du défunt au point d’en évoquer l’exigence de la mise en place du gouvernement provenant des Accords de la Saint-Sylvestre (CENCO). Et aux membres de l’UDPS, selon Mishiki, exigeraient que les négociations reprennent dans les 40 jours après l’enterrement selon les traditions Bantoues. Et Moise Katumbi de monter au créneau en signifiant aux medias qu’il accompagnera le corps à Kinshasa, un point un trait. Des déclarations qui tendent à sonner comme des politiques !

Ces multiples déclarations semblent corroborer le fait qu’il y a eu moins de concertations autour de la gestion de cet événement malheureux qui ne devrait en aucun cas diviser sur base d’appartenance politique. Le bloggeur propose que les politiciens trouvent ailleurs les occasions de diverger ou de se créer les opportunités de positionnement et non autour de l’icône du de la Démocratie. Qu’on ne s’entende pas sur son rôle dans l’établissement et renforcement de la démocratie et multipartisme en RDC, mais le sens humain exigerait ce sentiment de recueillement qui s’accompagne avec moins de déclarations que de pleurs et chagrin.

NTANYOMA R. Delphin

Secrétaire Exécutif & Coordonnateur

Appui au Développement Intégré &

à la Gouvernance (ADIG)

Twitter : https://twitter.com/Delphino12

Blog : www.edrcrdf.wordpress.com

Advertisements

What is your opinion? Qu'en pensez-vous?

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s