Bruno Mavungu, Albert Moleka aux Travaux Préparatoires : Machination, Déchirure de l’UDPS & Fin du « Mythe Sphinx?


Bruno Mavungu et Albert Moleka sont des anciens compagnons d’Etienne Tshisekedi et cadres de l’UDPS. Ils ont participe aujourd’hui aux cérémonies de l’ouverture de travaux du Comité Préparatoire du Dialogue Politique National Inclusif. Il s’agit d’un signal fort que le Parti cher à la famille d’Etienne Tshisekedi traverse une période de troubles. Ces troubles peuvent s’interpréter différemment. De la machination politique, aux déchirures de positionnement jusqu’aux effets de la gestion familière d’une organisation politique. Ces tourments que traverse l’UDPS peuvent conduire à la fin du mythe ? Quelques éléments de réponse dans cet article font l’objet de cette réflexion. L’article se base plus sur des éléments en rapport avec Bruno Mavungu car il est le récent à avoir été gracie et enfin exposé les tiraillements au sein de son ancien parti.

Bruno Mavungu est l’ancien Secrétaire Général de l’Union de Démocrates pour le Progrès Social (UDPS), d’il y a cela quelques jours. Il a été démis de ses fonctions par le Leader Maximo de Limete, Etienne Tshisekedi. Tout en créant son parti politique, Mavungu lors de sa destitution a décidé de « mettre à nu » les raisons qui ont fait qu’il soit déchu de ses fonctions. L’une de principales raisons, selon ses dires, a été son opposition à la nomination de Felix, le fils d’Etienne Tshisekedi au poste de Premier Ministre après le dialogue. De sa déchéance, il a créé un parti politique comme conséquence ou réponse opportune. Ce nouveau parti politique de Mavungu qui pourra être bientôt agréé est dénommé Union de Démocrates pour la Renaissance du Congo (UDRC).

Les propos de Mavungu ont contredit la version officielle de l’UDPS ayant décidé de prendre distance avec son ancien Secrétaire Général qui a géré ce parti durant toute la période de convalescence de Tshisekedi en Belgique. En remplacement du Jacquemin Shabani, on le considérait comme le plus fidèle aux principes du parti. Alors que l’UDPS l’a accusé d’être pro-pouvoir ; de son cote, Bruno s’est dit choqué par le fait que ces propos sont un montage qui cache son opposition aux tractions qui auraient conduit à la nomination de Felix au poste de Premier Ministre de la « Transition ». Il a alors décidé de prendre probablement part à ces assises qui avaient fait l’objet de tractations dans le pré-dialogue. A tous ces mystères, accusations et contre-accusations s’est ajoutée une déclaration de cesdits « fondateurs » de l’UDPS qui, de leur part, accusent Etienne Tshisekedi d’avoir transformé leur parti en Patrimoine Familial. Peut-on saisir que l’UDPS est devenu un bien propre ou il tend à l’être ?

Alors que le monde applaudissait un retour triomphal de Tshisekedi et sa capacité de mobiliser les Kinois, quelques semaines après, ce parti semble entré dans une période de turbulence qui peut l’enfoncer dans une fissure irréparable. Ce désordre que connait l’UDPS peut s’interpréter différemment. L’article se pose la question de savoir si ces tiraillements au sein de l’UDPS est une machination du pouvoir ou ils résultent de confrontations intestines pour le leadership du parti de Limete ? En tout état de cause, il est raisonnable d’affirmer que, sur base de l’expérience de quelques temps que le Sphinx de Limete est passé à Bruxelles, les conditions physiques de ce dernier ainsi que le rôle invisible dont tend à jouer les membres de sa famille, le « Mythe Sphinx » est en train de s’écrouler. Sa gestion et ses perspectives sont en grande partie responsable de tout ce qui pourrait arriver à ce parti longtemps respectable.

Pour rappeler, Mavungo est originaire de la région du Congo Central (Bas-Congo); et Albert Moleka serait originaire de l’Equateur. Il a été nommé à ce poste début 2014 après que Jacquemin Shabani ait subi le même sort. Shabani aurait implicitement déclaré qu’il a été victime de son opposition vis-à-vis de la logique de rendre l’UDPS un patrimoine familial. Ce patrimoine public qui tend à s’individualiser avait longtemps évolué dans les seules mains d’Etienne comme un leader dit « Maximo » ou « Mythe Sphinx ». C’est depuis les années 80 lors de sa création que l’opinion n’entendait que ce seul Nom d’un opposant charismatique et à vie. Il y a à peu-près 34 ans que ce parti ait été fondé, il n’a probablement pas connu aucune alternance. Celle attendue aujourd’hui s’interprète comme une « familiarisation » d’une affaire politique. Avant Shabani, l’UDPS avait été géré par plusieurs autres techniciens; mais Etienne était encore en bonne santé au point qu’il pouvait presque tout contrôle.

L’évolution actuelle peut ou ne pas être concue dans le seul cadre de permutation car le contexte actuel est presque plausible. Alors qu’accusé de faire la langue avec le pouvoir, Mavungu contre-attaque en accusant Felix d’avoir voulu négocier à Ibiza, Venise, LaHaye, Bruxelles et Paris la position de Premier Ministre. Une proposition qui n’a pas rencontré l’aval de certains cadres de l’UDPS, dont Mavungu en personne. Comme ces deux anciens cadres pourront participer au dialogue, le bloggeur se dit qu’ils adhéraient au processus du dialogue sans que ce dernier mette en avant les intérêts familiaux. Il ajoute bizarrement que le parti n’est plus une affaire politique mais familiale/ethnique. Ces propos de Mavungu amènent d’ailleurs à croire que le nouveau Secrétaire Général de l’UDPS serait un familier au président national. Toutefois, Monsieur Kabund est originaire de Haut Lomami et sa nomination serait liée au fait de maintenir ce terrain dans l’ancien Katanga. Le nouveau Secrétaire Général Kabund sera secondé par Félix Tshisekedi, Valentin Mubake et Bruno Tshibala. L’un de ces trois suscite de suspicion à l’opinion que la destitution de Bruno cherchait à lui frayer une voie.

Moleka_Albert
Albert Moleka, ancien Directeru de Cabinet de Tshisekedi & Porte-Parole de l’UDPS 2008-2014

De toute évidence, l’UDPS est victime d’un complot dont l’origine serait interne. Nous avons à faire à un parti qui a été apparemment géré durant de décennies par une seule personne. Tout en combattant pour l’établissement de la démocratie au pays, ce parti nage dans le sens inverse. Les observateurs ont si longtemps réalisé que la montée de Felix ne visait que son positionnement au sommet de ce parti. Il y a ceux qui croient même que le rôle de la « dame première » du parti dans ce que deviendra l’héritage de l’UDPS à la famille de Tshisekedi après ces années de combat. Ces manœuvres avaient à moitié expliqué le jeu du pré-dialogue.

On peut ne pas croire à ces manœuvres de positionnement, les officiels de la Majorité Présidentielle semblent implicitement reconnaitre qu’il y avait eu un accord en vue de mettre en place les mécanismes visant à apaiser les élections à travers le pré-dialogue. Ces révélations qui nous parviennent après le retournement officiel de l’UDPS au schéma du dialogue peuvent ne pas convaincre mais elles ont un aspect de corroborer aux indices existantes. De là, on estimerait que la machination du pouvoir est entrain en action pour fragiliser l’UDPS, si du moins cela peut se révéler comme vrai, il a sauté sur une occasion ou une brèche ouverte par les démocrates progressistes. Ces démocrates progressistes peuvent avoir prêché une chose tout en exécutant son contraire. Ces partis politiques dans ce contexte spécifique tendent à devenir aussi de chefferies coutumières malheureusement.

Le dialogue, selon l’entendement du Bloggeur aurait été et reste la voie qui peut sauver l’UDPS dans cette potentielle cassure qu’il rencontre ce dernier temps. Si l’UDPS, devant tous ces enjeux et défis qui se pointent à l’Horizon, continue à rechercher de solutions moins transparentes ; ces manœuvres pourront conduire à la fin du mythe qui tourne autour de son leader. Elles conduiraient ensuite à l’éclatement total de ce parti, mais aussi à une fin tragique, moins préparée. Tout le combat mené durant une cinquantaine d’années se solderait par un acharnement brusque inscrit dans la familiarisation de la vie politique. Voilà le malheur et l’héritage dont nous laissent nos partis et combats politiques. Peuvent les autres y trouver une leçon ?

NTANYOMA R. Delphin
Secrétaire Exécutif & Coordonnateur
Appui au Développement Intégré &
à la Gouvernance
Twitter: https://twitter.com/Delphino12
Blog: http://www.edrcrdf.wordpress.com

Advertisements

What is your opinion? Qu'en pensez-vous?

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s