Ville de Kindu : Festivités du 56e Anniversaire de l’Independence & Enjeux de l’Heure


C’est dans la ville de Kindu qu’auront lieu les festivités du 56e anniversaire de l’indépendance du Congo-Kinshasa. Apres la ville de Matadi qui a connu ces mêmes événements en 2015, la promesse du Président Joseph Kabila était que Kinshasa ne doit pas détenir le monopole d’en organiser. C’est dans ce sens que la population de Maniena et celle de Kindu en particulier se souviendront la date à laquelle le pays a reconnu sa souveraineté. Kindu en connait bien les méfaits de la colonisation ; mais aussi de l’esclavagisme. Toutefois, les questions et enjeux de l’heure pourront retenir plus les débats dans cette ville située aux environs de 1200 Kms à vol d’oiseau de Kinshasa.

La distance de cette ville qui fut une sous-région de l’ancien Kivu serait autour de 2100 Kms de Kinshasa en passant par Tshikapa. Ce trajet vous prendra quelques semaines dues aux conditions de la route. Il sied de souligner que les travaux d’asphaltage de cette route Kinshasa-Kassai sont en cours. Par conséquent, le lecteur peut espérer que dans quelques années, on pourra aller facilement par voiture pour rejoindre cette ville située sur le fleuve Congo (Lualaba). Sa population s’estime en quelques centaines de milles, parlant Swahili dont l’activité principale fut le commerce des minerais. Elle est distante d’environs 400 Kms de Bukavu, l’ancienne capitale du Kivu. Nonobstant, rejoindre Kindu à partir de Bukavu nécessite une marche des 4-5 jours par la route, si mes informations restent encore fiables.

maniema

Les cérémonies du 56e anniversaire de l’indépendance seront rehaussées par la présence de la famille présidentielle, donc Joseph & Olive Kabila. Il est important de retenir que le Rais est à moitié originaire du Katanga mais aussi de la Province du Maniema car sa maman y est originaire. En plus de cette appartenance de la famille présidentielle au Maniema, cette dernière connait plusieurs dignitaires qui sont actuellement en fonction à Kinshasa dont le Premier Ministre Augustin Matata Ponyo ainsi que le député Ramazani Shadary, le Secrétaire Général Adjoint du PRD. L’organisation de festivités du 56e anniversaire de l’indépendance à Kindu n’est pas un choix du hasard ou liée au tour de rôle. S’agirait-il d’un calcul qui répond aux enjeux politiques de l’heure qui sont les élections, l’alternance et les débats sans fin liée au dialogue ? Je ne crois pas car cela est d’importance moins capitale vis-à-vis des conditions de vie de la population du Maniema.

Il semblerait au bloggeur que Kindu va se mobiliser pour répondre à cette invitation. A mon entendement, la ville Kindu et toute la province de Maniema se concentreront sur les questions de la paix, le développement ainsi que la stabilité si le choix leur était donné en lieu et place de ces débats radio-télévisés où les politiciens exigent ce dont ils ne sont pas à mesure de réaliser. Ils exigent l’alternance dont on palpe difficilement dans leurs partis politiques ; pour signifier que cette notion ne s’applique qu’au sommet de l’Etat. La Présidence de la République est devenue un champ d’expérimentation de comment s’opérer l’alternance. Le souci de l’alternative est classé sans suite car jouons au « -toi…. ». Voilà pourquoi ces types de débats se transmettent de générations en générations, des provinces en provinces…

La ville de Kindu retient peut-être que la guerre est désastreuse et une chose dont il faut éviter à tout prix. De 1998-2003, Kindu était occupée par la rébellion et des armées étrangères, alors que les séquelles de l’AFDL n’avaient pas pu se cicatriser. Sa population ne serait peut-être pas satisfaite par rapport par rapport aux réalisations faites depuis la réunification du pays. Je me dirai qu’autant que cette population veut se voir connecter avec Kinshasa, elle a aussi besoin de se connecter avec son intérieur. La réduction du prix du billet d’avion serait importante ; mais, le bloggeur croit que l’existence des routes viables reliant ce chef-lieu de la province à tous les territoires serait bénéfique pour une grande majorité de sa population. La réhabilitation des lignes ferroviaires entre Maniema et Kasai ainsi Maniema et l’ancien Katanga aurait des retombées significatives que ce billet de Congo Airways/CAA. La réglementation et l’amélioration de conditions de traversée des eaux du fleuve (Bief Moyen du Lualaba) vers Kisangani intéresseraient les affaires de ces deux pôles de développement. De Kindu à Ubundu par les eaux et d’ubundu jusqu’à Kisangani, une infrastructure routière viable pourrait apporter d’atouts qu’un vol reliant Kindu-Kisangani.

Kindu_Fleuve

Toutefois, comme la politique s’intéresse souvent aux sujets d’actualités, les politiques exigeront la clarification sur la tenue des élections et le fichier électoral d’une part ; le départ de Kabila après 19 décembre 2016, d’autre part. C’est avec raison bien sûr, car cela fait partie de nos droits et obligations de la part des gouvernants d’organiser les élections. Toutefois, nos débats et divergences politiques ne doivent pas se limitent sur les seuls thèmes qui, dans ma conception, ne constituerait pas une urgence-priorité pour le peuple ordinaire de Kasongo, Wamaza… J’aurais de l’estime si la classe politique, les dirigeants actuels et particulièrement la haute hiérarchie du pays accorderaient d’importance sur ces enjeux qui intéressent en premier lieu le peuple ordinaire afin de changer cette misère qui a longtemps duré.

Au cas où un discours sera prononcé par le Chef de l’Etat, le focalise sur le développement de cette province m’intéresserait à titre individuel ; mais sa mise en application sera applaudie par un grand nombre. Comme nous ne sommes habitués de voir ces tels discours se prononcent, les instructions claires de la part du Chef de l’Etat ainsi que la disponibilisation des moyens à cette fin pourront faire mieux qu’un discours qui prendra d’années pour se réaliser. Pour aboutir à ce grand projet de l’émergence en 2030, les dirigeants doivent s’atteler aux besoins du peuple plutôt que les leurs. Et ce n’est même pas un bon français ou des images sur écrans dont on a besoin car la réalité sur terrain peut toujours le contredire. Au contraire, on besoin de manger, boire, aller à l’école, accéder aux soins de santé, faire de l’argent, dormir paisiblement… Pensez-vous autrement ?

NTANYOMA R. Delphin

Secrétaire Exécutif & Coordonnateur

Appui au Développement Intégré &

à la Gouvernance

Twitter : https://twitter.com/Delphino12

Blog: www.edrcrdf.wordpress.com

Advertisements

What is your opinion? Qu'en pensez-vous?

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s