Affrontements Militaires de Bijombo/Sud-Kivu: FARDC Contre « GUMINO » dans une Phase Imprévisible ?


Bijombo est l’un des Groupements du Territoire d’Uvira, dans le Haut Plateau d’Uvira. L’année passée et au cours du mois de Mars 2016, il y a eu d’affrontements dans les environs du Village de Bijombo dit « centre » entre les FARDC et le GUMINO (groupe armé) qui appartiendrait au Banyamulenge. Les affrontements du mois de Mars 2016 ont fait l’objet de notre souci de voir les choses dégénérées.

Depuis le mois de Mars 2016, des tensions ont persisté jusqu’à ce matin du 21/04/2016 quand les attaques ont encore une fois recommencé. Ces attaques opposent encore une fois les FARDC contre GUMINO qui se trouvait à Kajembwe. Le quartier général de GUMINO qui a été attaqué ce matin se trouverait à quelques distances du Village de Bijombo. Dans les alentours de cette base du GUMINO les villageois de Mugeti, Kajembwe et Kinyoni auraient fuis leurs maisons. Les informations à notre source feraient que ces populations seraient en train de revenir timidement dans leurs villages. Toutefois, ils se sentiraient moins assurés de la suite des événements.

Au moment, en prévision de ces affrontements, la MONUSCO aurait déployé de centaines de militaires dans le parage de Bijombo. Ils auraient probablement pour mission de sécuriser la population. La force Onusienne de stabilisation de la RDC prévoit probablement d’accroitre en nombre ses effectifs dans Bijombo (information à vérifier). Toutefois, lors de ces affrontements, la MONUSCO n’était pas encore arrivée sur le lieu des affrontements. Ils se prépareraient d’y faire quelques tours pour constater des dégâts? Les informations à notre disposition n’ont pas encore trouvés de sources sûres pour détailler les plans de la MONUSCO en vue de sécuriser ces citoyens innocents.

Au même moment, les informations non encore confirmées par de sources indépendantes diraient que ces affrontements ont fait de perte en vies humaines. Deux hommes en uniformes qui appartiendraient au groupe armé GUMINO auraient perdu la vie ainsi que plus de 5 blessés. Le groupe GUMINO aurait abandonné leur base au point qu’il serait parti en direction des zones non habitées par des civils. La suite de ces affrontements reste incontrôlable et imprevisible.

Dans une région où les groupes armés se multiplient facilement ; les raisons de ces attaques restent aussi inconnues car, selon certaines sources, durant plus de 3ans, le GUMINO attendrait de se faire intégrer au sein de FARDC. A fortiori, leurs chefs se trouveraient à Kinshasa pendant toute cette période. Par conséquent, il est difficile de prédire exactement la suite d’événements dans cette nième crise qui secoue cette région. L’histoire renseigne bien que cette région a souvent été fragile et avec des sensibilités socio-communautaires intenses. La proximité de cette région avec les pays de la frontière Est de la RDC serait aussi un facteur à tenir en considération dans la résolution de cette crise. La crise actuelle Burundaise reste aussi d’actualité et peut influencer les donnes d’une affaire qui aurait dû se résoudre aussi aisément que possible.

En plus de cela, la RDC est dans un période de tensions liées aux élections. Une donne qui peut accentuer de petites tensions comme celles-ci. La sagesse aurait obligée que cette intégration de GUMINO ait lieu sans effusion du sang. De ce fait, il est conseillé aux autorités politiques de la Province du Sud-Kivu ainsi que la hiérarchie nationale, aux dirigeants militaires de FARDC ainsi qu’aux partenaires internationaux de bien vouloir protéger et limiter les dégâts au sein de la population civile. Entretemps, il serait audacieux de bien tenir en considération toutes ces sensibilités qui pourraient faire sombrer encore une fois cette région dans une crise sans justification. A la place et lieu de multiplier les attaques, ces acteurs concernés par cette crise seraient conseillés de trouver une issue pacifique du fait l’expérience du passé. Le passé a et prouverait le contraire à celui qui croit à une fin qui use les armes et la force pour décanter ces genres de crises.

Ntanyoma R. Delphin

Secrétaire Exécutif & Coordonnateur

Appui au Développement Intégré &

à la Gouvernance

Compte Twitter @delphino12

Blog: www.edrcrdf.wordpress.com

Advertisements

What is your opinion? Qu'en pensez-vous?

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s