RDC-Rwanda Quart de Final CHAN 2016 : Match de Football au Rapport de Forces Politique


Le jour J-1, ce 30/01/2016 à 15h heure locale, un match de football opposera la RDC contre le Rwanda à Kigali, la capitale Rwandaise. Ce match est dans le cadre d’Africa Nationals Championship (CHAN2016), en phase de qualification pour le quart de final. Au stade Amahoro, ce match oppose deux pays voisins, dont les relations dans le temps ont été émaillées de complications, pour ne pas dire qu’elles ont été mauvaises durant ces deux dernières décennies. Bien que le gagnant de ce match aura franchi un pas décisif vers la demi-finale ; un aspect non-négligeable est qu’à l’une des parties prenantes plus spécifiquement la RDC, gagne ce match représenterait un trophée incontournable.

Pour mieux comprendre ce match, il sied de rappeler que les Léopards affronteront une équipe aussi forte que d’autres mais ayant une motivation d’avoir derrière elle tout un public estimé aux environs d’une vingtaine de milliers de personnes. Le fait que le Rwanda soit le pays organisateur, laisse croire que ce match sera une rencontre chaude, où chacun aura besoin de gagner. En dehors du fait chacun des pays veut gagner, il peut y avoir aussi une possibilité que le pays organisateur soit traité avec légèreté de la part de l’arbitrage. Les motivations ne se situent pas seulement dans un cadre sportif mais liées à ce climat politique entre les deux pays durant les décennies passées. Les joueurs Congolais auront une mission qui se rapproche plus à la préservation de l’honneur et dignité de ce pays au regard d’un passé amer qu’a connu la RDC, spécifiquement sa partie orientale.

Amavubi_2016
Amavubi avec une multitude des supporteurs

La RDC, pays d’environ 75 millions d’habitants se retrouve obliger d’aligner aussi 11 joueurs comme le Rwanda qui n’a qu’une dizaine de millions. C’est la règle d’or du football, si non, pour ne pas perdre ce match, Florent Ibenge, l’Entraineur respectueux des Léopards aurait à aligner autant que possible. Pour les deux cas, les déclarations autour de ce match sont plus politiques que rentrant dans le domaine de loisir comme le football. Même nos entraineurs se laissent emporter par ces types de déclarations qui dépassent les limites du fairplay et entrent dans une confrontation plus politique.

A Kinshasa tout comme dans le reste du pays, les congolais attendent avec impatience le dernier sifflet de ce match où nous estimons/souhaitons le gagner. Ce samedi sera un jour spécial où les 11 des Léopards semblent portés le fardeau de répondre à toutes les « humiliations » que pensons sont-elles venues du pays organisateur de la CHAN2016. La partie orientale de la RDC, Bukavu, Goma, Uvira ainsi que les congolais habitant dans les pays frontaliers de l’est du Congo se mobiliseront pour se rendre à Kigali afin d’appuyer notre équipe. Je m’imagine qu’il y aura d’autres supporteurs qui, pour des raisons d’histoire de la sous-région des pays de grands lacs, pourront décider d’être explicitement indifférents (dissimilant leurs choix) pour ne pas afficher une quelconque attitude vis-à-vis de l’un de ces deux équipes. Il est nécessiteux de comprendre que cet appui d’ordre moral est aussi important que déterminant car les joueurs du 11 Léopards savent bien ce qu’attend le public de leur part. Il me paraît d’ailleurs qu’un seul joueur de Léopards pourrait décider d’engager ce combat devant les 11 Amavubi.

Léopards_entrainement
Leopards lors de l’entrainement

Les Léopards, une grande équipe ayant été qualifiée pour les grandes compétitions comme mondiales et Africaine, se verront cette fois-là devant une situation moins sportive que politique. Les Léopards sont forts par expérience comme le montrent les réalisations pendant le tournoi en phase éliminatoire. Ils se sont qualifiés d’une manière intéressante et croyez-moi, le choix fait lors du dernier match peut avoir été inspiré par un calcul footballistique entre les deux adversaires potentiellement forts qui sont le Rwanda et la Côte d’Ivoire. Le jour j-1, étant profane en la matière, je ne saurais pas qui il faut aligner comme joueurs à la place de qui. L’essentiel est de gagner pour des raisons évoquées ci-haut. Ces 11 Léopards ont besoin d’un appui technique mais aussi du domaine politique de la haute hiérarchie du pays comme l’ont été ces adversaires d’Amavubi.

Devant un match qui intéresse tout un chacun à titre individuel, Florent Ibenge n’est pas le seul coach car tous auront à coacher même nos écrans. Alors que le public se mobilisera pour supporter nos joueurs devant cette épreuve si lourde, le bloggeur croit que les Léopards auront à gagner ce match avec un pronostic de 3-2 buts en faveur de la RDC. En plus de cela, le bloggeur pense que la meilleure façon de gagner ce match serait de ne pas le rendre aussi politique. Si en premier lieu le match pouvait se dérouler dans un climat sportif et afin l’appréhender dans le sens politique. J’ai peur que les explications et déclarations à caractère politique enfoncent le stress des joueurs de Léopards qui sentiront cette lourde responsabilité durant les 90 minutes du match. Ces ‘stresses’ peuvent avoir une implication aussi négative si elles ne sont pas mieux gérées.

Florent_Ibenge
Florent Ibenge au milieu

L’objet de ce poste est de dire qu’il est aussi important que de tels matchs soient organisés dans un cadre aussi amiable pour renforcer un climat de réconciliation entre les deux pays. A la place de les plonger dans l’acharnement, il importe de mieux comprendre que le long terme nous oblige de vivre ensemble car les circonstances naturelles nous l’obligent. Toutefois, cela ne veut pas dire que nous devons lâcher devant nos droits et dignité. Nonobstant, il arrive aussi que la manière de répondre à l’acharnement appelle à un sentiment de hauteur qui couple la préservation de la dignité et des droits avec le sentiment de laisser un héritage fort aux générations à venir. Il s’agit simplement de considérer que nos générations futures ne doivent pas vivre dans la haine, dans la vengeance, dans un long acharnement … ; alors, nous devons tous travailler pour un climat apaisé entre les voisins. Et le sport peut être un cadre propice par lequel pouvons développer ces astuces.

ENFIN, DISONS COURAGE AUX 11 LEOPARDS, SONGA MBELE, TOUS SOMMES DERRIERE VOUS POUR L’HONNEUR DE LA RDC. QUE VIVE LE FAIRPLAY.

UNE NOTE BOULOUVERSANTE : DANS MON VILLAGE, LE SEUL POSTE DE RADIO S’EST VU CASSER SOUS UN JET DE PIERRE D’UN ENFANT, DONC LE MATCH RDC-RWANDA SERA SUIVI SUR SMS QUI SERONT ENVOYES A PARTIR DE KINSHASA. ILS SONT NOMBREUX CEUX-LA QUI AURONT VOULU SUIVRE CE MATCH, MAIS MALHEUREUSEMENT… ESPERONS QUE LE DELESTAGE NE NOUS OERTURBE PAS.

Ntanyoma R. Delphin

Secrétaire Exécutif & Coordonnateur

Appui au Développement Intégré &

à la Gouvernance

Compte Twitter @delphino12

Blog: www.edrcrdf.wordpress.com

Advertisements

One thought on “RDC-Rwanda Quart de Final CHAN 2016 : Match de Football au Rapport de Forces Politique”

What is your opinion? Qu'en pensez-vous?

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s