Alternance Sans Alternative: Choix Entre Projets de Société & Individus


Les élections de 2016 sont particulièrement attendues par les hommes et femmes dans la sphère politique de la République Démocratique du Congo. Mais aussi, ces élections sont suivies par le peuple Congolais en général pour son intérêt qu’il a de voir arriver un changement positif dont il n’en sait même pas son ‘Moise’. Toutefois, les signaux et tractations politiciens tendent à faire croire qu’il y a possibilité qu’elles ne soient pas organisées à temps. Malgré que ces échéances soient judicieuses en termes de choix, il me reste peu probable que cette alternance voulue par tout le monde ait d’alternative. Cela dans le sens de projet de société au lieu et place d’individus.

Le peuple congolais n’a vraisemblablement pas besoin d’alternance basée sur de différences physiques. Il est aussi invraisemblable que nous avons besoin d’alternance qui a comme différence le nombre des diplômes universitaires de ces individus qui veulent occuper ce poste cher. Il est plutôt possible que nous avons besoin d’un leadership qui est à mesure de changer notre vécu quotidien à travers une mise en place d’institutions fortes. Et fort possible que le changement de notre vécu quotidien dépendrait en grande partie d’une analyse approfondie des causes qui nous ont amené à l’état où nous sommes. Cette analyse ne peut que se concevoir dans les projets de société de ces acteurs politiques qui coulent derrière un changement dont on n’est pas encore sûr à qu’il bénéficierait.

Toutefois, l’alternance voulu ne se capte pas facilement en considérant la manière dont nos politiciens entreprennent ce business qui qui met en jeu les vies humaines. Nos politiciens tournent soit aux critiques et tergiversations qui semblent focaliser aux interventions des gouvernants. Une forme d’inconsistance qui s’accompagne par des déclarations ininterrompues comme si possiblement leurs projets de société restent moins convaincants ou presque inexistants. Il semble d’ailleurs que l’ensemble des discussions tournent autour des échéances que dans le contenu ou de la présentation de ce qui peut s’agir d’options conçues dans le cadre de résoudre tous ces problèmes que connait la société. Ces déclarations bougent quand les lignes et priorités bougent de l’autre côté. D’autre part, pour les gouvernants, la concentration muse sur les priorités qui tendent à dissimuler leur inefficacité (efficience) ; et particulièrement leur attention cherche à tout prix à éviter que les critiques deviennent innombrables.

10250268_502159723239838_277816296773068414_n

De ce fait, il peut être déduit de ce raisonnement que l’ensemble d’hommes/femmes politiques s’aventurent dans ce domaine pour des raisons diverses que son professionnalisme. Voilà pourquoi ceux-là qui défendent un camp aujourd’hui ne tardent pas à s’y opposer demain alors qu’ils en ont été de fervents défenseurs de celui-ci. Pour d’autres, le temps qu’on les attendait nous prouver leur maturité politique, ils changent les camps par pragmatisme/inconsistance et enfin renvoyer le domaine politique en gestion familiale. Les autres changent des camps comme si on faisait un jeu d’enfants pour simplement leurs propres intérêts.

Le bloggeur soutient fermement qu’une alternance est un chemin obligé pour l’avancement d’un pays vers une démocratie et respect des lois, spécifiquement la loi fondamentale. En plus de cela, cette alternance est obligatoire car nous devons apprendre à bien respecter les règles de jeu pour l’intérêt du public et non d’individus. Il est à noter aussi que sans qu’on ait exercé une tâche-responsabilité, il est difficile de s’en mesurer ; car dit-on l’être humain se mesure en affrontant les obstacles. Par conséquent, je trouve difficile d’être convaincu qu’un seul groupe d’individus restent les seuls à exercer certaines fonctions comme si elles seraient spécifiques et extraordinaire.

Malgré toute la nécessite d’une alternance, le peuple congolais ne devons plus orienter nos choix sur base des discours populistes, amateurisme ainsi que les affiliations régionales-ethniques. En deuxième lieu, il est à conseiller aux politiciens intéressés par ce domaine de mettre au centre de leurs agissements et actions l’intérêt public et général à la place de leurs propres intérêts. Pour ce faire, le bloggeur croit que nous avons besoin des hommes et femmes politiques qui tiennent aux convictions idéologiques dont le miroir est leurs projets de société. Au lieu et place de nous raconter les failles, ils peuvent ajouter à cela le fait de nous convaincre par ce qu’ils proposent comme alternatives à ces failles. Mais bien au-delà, ces alternatives doivent être mieux pensées en dehors d’antécédents individualisés ; et au même moment prouver qu’elles constituent une réponse durable aux questions qui nous préoccupent. Je ne trouve pas pourquoi les questions qui sont restent taboues comme le mode de gestion (système politico-administratif) du pays ne peut pas être discuté.

En dehors de cela, les critiques et déclarations contradictoires n’apaisent pas le public et remet en cause la confiance qu’on accorderait aux agissements politiques. La suite serait que le choix vers l’alternance tomberait dans l’indifférence ; d’où, il pourra profiter à n’importe qui. Le peuple a longtemps souffert alors que le pays est riche, ce qui explique une certaine largueur peut se manifester de notre part. Nonobstant, même si les politiciens d’aujourd’hui n’accordent pas intérêt aux assises idéologiques, il est prévisible que dans l’avenir ces jeux et contradictions n’auront plus de la place. Je reste confiant que dans l’avenir, le peuple sera à mesure de juger les actes politiciens ainsi leurs capacités à réaliser ces promesses utopiques. Raison pour laquelle, vous seriez mieux averti de vous saisir à temps opportun avant qu’il ne soit tard. Pensez-vous autrement ?

Ntanyoma R. Delphin

Secrétaire Exécutif & Coordonnateur

Appui au Développement Intégré &

à la Gouvernance

Compte Twitter @delphino12

Blog: www.edrcrdf.wordpress.com

Advertisements

What is your opinion? Qu'en pensez-vous?

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s