Moise Katumbi Champwe: Exploits et le Dessous des Cartes


Image

 

Il est né près du Lac Moero à la frontière entre la Zambie-Zaïre et à sa naissance en 1964, précisément le 28 décembre il s’appelait Moise Soriano. Du nom de son père juif séfarade, Nissim Soriano, l’actuel gouverneur du Katanga est devenu Moise Katumbi Champwe vers les années 70 quand Mobutu bannit les noms étrangers. Il décida, fort probable, de prendre un nom zaïrois de la famille de sa mère qui était zaïroise. Son défunt père s’est implanté au Katanga à la fuite des italiens fascistes qui contrôlaient les iles des Rhodésie où réside-t-il.

Moise Katumbi est détenteur d’un diplôme d’Etat en section pédagogique, selon les informations à notre disposition. Apres avoir décroché son diplôme, il devint le gérant des établissements de son grand frère Raphael Katebe Katoto, homme d’affaires reconnu, dans le milieu politique congolais, pour avoir possiblement financé certains mouvements rebelles des années 90 en République Démocratique du Congo (RDC). Moise Katumbi est marié et père de 6 enfants dont l’un a pris le prénom de son grand père, Nissim. Il est politicien mais aussi homme d’affaire dont sa fortune est estimée aux environs de 60 millions de dollars. En plus de cela, il est propriétaire du Tout Puissant (TP) Mazembe, un club de football à renommée extraordinaire en RDC pour avoir remporté la ligue des champions africaine 2 fois consécutives en 2009 & 2010.

Moise Katumbi est de la tribu Bemba du Katanga ; membre influent du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) du président Joseph Kabila. Il a été élu en 2006 comme députe national qui a récolté plus de voix de façon qu’il est placé au premier plan pour avoir réalisé 100000 voix lors de sa députation. C’est en 2007 qu’il a été élu gouverneur du Katanga à 94/102 voix, soit 92%. Bien que le mandat des gouverneurs ait pris fin en 2012, la crise électorale de 2011 a fait qu’il reste en poste comme tant d’autres gouverneurs. Toutefois, il reste toujours favori compte tenu des réalisations de son mandat à la tête du gouvernement provincial Katangais. Néanmoins, certaines informations pointent du doigt sa fortune qui se trouverait dans le paradis fiscaux et qu’il aurait peut-être accumulée en dehors de mécanismes transparents.

Malgré tout, depuis l’indépendance du Congo Moise Katumbi semble être le tout premier gouverneur du Katanga qui restera dans la mémoire de son peuple pour avoir marqué une différence ; dans un pays où le premier souci des gouvernants est de s’enrichir eux-mêmes illicitement. Durant son mandat, il a introduit une régulation sur les exportations minières en état brut. De lors, les ressources minières du Katanga doivent tout au moins subir une certaine transformation dans la province et avoir une valeur ajoutée. Conséquemment, cette valeur ajoutée crée de l’emploi à l’intérieur ainsi que la rentrée des devises. Il a pu aussi asphalter la route Lubumbashi-Kasumbalesa (±100 Kms) ; Kolwezi-Likasi ± 180Kms)[1] ;  construire un pont de 710 m de longueur supportant 120 tonnes, aménager le port sur la fleuve Lualaba, bitumer 90% des avenues de la capitale provinciale Lubumbashi etc. Ces réalisations peuvent se faire remarquer sur presque l’ensemble de l’étendue de la province et n’ont presque pas existé depuis le départ des belges vers les années 60.

Dans le domaine social, Moise Katumbi à réhabiliter les hôpitaux et centres hospitaliers (Sendwe, clinique Elisabeth, hopital DACO…). Il a construit des écoles primaires et secondaires et rendant l’enseignement primaire presque obligatoire et gratuit pour les démunis. Une université a été construite à Kolwezi ; mais aussi des bourses d’études ont été octroyées aux personnes (élèves) qui se sont distingués. En plus de cela, durant son mandant, l’accès à l’eau potable fut une préoccupation majeure dans le sens qu’il a connu un accroissement remarquable. A Likasi, l’accès à l’eau est passé de 54% à 80% ; Kolwezi (43-53%) ; Kalemie (37-56%) ; Lubumbashi (57-70%). Au-delà du social, l’autosuffisance alimentaire  constitue une réalisation majeure où les importations des produits alimentaires ont été réduites de 70% à 30% ; faisant le prix de 25Kgs de mais à être réduit de 45$ à 11$ en 2011.

Confronté aux ambitions sécessionnistes Katangaises, Moise Katumbi semble ne pas être de cette optique comme le témoignent certaines sources. Il est apparemment soucieux de faire avancer sa province dans la quiétude. Cependant, quelles que soient ses réalisations, rien ne confirme qu’il a été plus optimal dans la gestion des ressources provinciales. Mais les témoins affirment qu’il est presque le seul à avoir fait des exploits dans les conditions actuelles ; et d’ailleurs depuis l’indépendance du pays. Il est à reconnaitre aussi que ces exploits ne sont que les fruits de ressources propres de la province ; alors que lui aussi a connu le même sort en rapport avec la retenue à la source de 40% des recettes publiques nationales. Expert en matière d’administration publique au même degré que les autres gouverneurs, il est raisonnable de se demander pourquoi Moise Katumbi se démarque par rapport à ses pairs.

     Il est à noter que le Katanga semble avoir une influence sur le pouvoir central à Kinshasa. A tort ou à raison, les politiciens originaires de cette province peuvent se sentir à l’aise dans leurs décisions car presque moins dépendants de la lourde hiérarchie du pays. Ensuite, fier du soutien populaire qu’il a obtenu en 2006 et son appui financier lors des élections présidentielles de 2006/2011 qui ont porté Kabila au pouvoir, Katumbi a établi une marge de manœuvre. Cette marge lui confère des prérogatives de se situer dans un cercle dégagé du patronage-clientélisme. Par conséquent, ses décisions en tant qu’une personnalité soucieuse du changement des conditions socio-économiques et du développement du Katanga se voient soutenues par sa position informelle de force.

Ce cas est exceptionnel et c’est pourquoi le reste des provinces ne font que dormir et prendront encore du temps pour se réveiller. La raison est que le nombre de personnes remplissant informellement les conditions ci-haut citées se voit réduit dans le contexte actuel. Ses collègues dépendent de la hiérarchie lourde en majorité corrompue et cupide en tout et pour tout au point qu’ils trouvent leurs marges de manœuvres très réduites. Alors la solution se trouverait dans la mise en place d’un cadre légal qui permette  aux gouvernants régionaux d’agir sans peur de se faire débarquer par le fait d’avoir décidé librement et indépendamment. Le patronage, népotisme et despotisme ne seront réduits qu’à travers ce cadre conférant aux gouverneurs de dépendre plus au peuple plutôt qu’à la hiérarchie centrale sans volonté politique de notre avenir. Malgré cette fissure dans le cadre légal, mes gouverneurs ne sont pas pour autant préservés de critiques car l’exemple de Katumbi est frappant et expose leurs défaillances personnelles. Pensez-vous que Moise Katumbi à d’autres qualités spécifiques le plaça au-dessus des autres pour mieux réaliser ces exploits ? Une fenêtre des commentaires est disponible en bas de page pour vos suggestions.

Ntanyoma R. Delphin

Compte Twitter @delphino12

Email: rkmbz1973@gmail.com

Blog: www.edrcrdf.wordpress.com

 

[1] La route Kolwezi-Likasi peut pour le moment prendre 4 heures de temps en conduisant un véhicule; alors que avant il fallait 3 jours pour atteindre l’un de ces lieux cités.

Advertisements

5 thoughts on “Moise Katumbi Champwe: Exploits et le Dessous des Cartes”

  1. Mon opinion est qu’il fallait à la tête de la Province du Katanga un fils du coin et milliardaire de surcroît pour être Gouverneur. Si son successeur sera un pauvre, il sera la risée de la population katangaise.

    Like

What is your opinion? Qu'en pensez-vous?

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s