Bakata-Katanga: Solution Miraculeuse de Martin Kobler


Image

Le Bakata-Katanga, une milice-force dirigée par Kyungu Mutanga alias Gédéon[1] emboite le pas de Moise Tshombe[2]. Le rêve du Katanga-Shaba indépendant date des années 1960 ; une demande qui n’a pas trouvé des supporteurs sur le plan intérieur et particulièrement sur le plan international pour des raisons diverses et presque en grande partie liées à la guerre froide. Plus précisément, cette indépendance a été proclamée par Moise Tshombe le 11/07/1960 quelques jours après l’indépendance dite du Congo-Belge qui deviendra le Zaïre après sous le régime de Mobutu.

Dans un premier temps, il apparait que certains belges avaient implicitement soutenu l’idée du Katanga indépendant car certains officiers avaient fait partie d’un groupe des mercenaires qui ont appuyés l’armée Katangaise appelée « gendarmerie Katangaise ». Ces belges, sur pression des Nations Unies finirent pas se retirer alors que d’autres groupes de mercenaires s’y implantent pour combattre aux côtés des sécessionnistes Katangais.  N’eut été l’appui et la force des Nations Unies qui, par l’usage de la force militaire, le Katanga serait un Etat indépendant. La force des nations Unies réussit à en finir avec la sécession Katangaise en Janvier 1963 ; d’où le Congo actuel aurait une structure territoriale probablement différente de celui que nous connaissons aujourd’hui.

Le Bakata-Katanga, à mon entendement, est une milice-force compte tenu de l’ombre autour de ce mouvement insurrectionnel dans une Province qui serait pourtant réputée proche du pouvoir actuel en RDC. Elle est une milice-force qui endeuille la Province pour réclamer la sécession encore une fois comme l’a été en 1960. Elle sème la désolation, incendie des habitations, centres de santé, structures scolaires etc[3].  Leur revendications et demandes sont restées une spéculation car se résolvant en famille. Si non La question est à prendre au sérieux comme toutes les autres que connait le pays[4].

La question de l’indépendance du Katanga se répète encore une fois 50 ans après. Elle semble se situer dans la même direction aujourd’hui car cette insurrection est dans le viseur des nations Unies[5].  Elle va se résoudre sous l’égide du Représentant Spécial du Secrétaire General de l’ONU et chef de la MONUSCO, Martin Kobler. La préoccupation de cet article est de savoir pourquoi la classe politique congolaise et les Nations Unies n’accordent pas une opportunité aux Bakata-Katanga enfin de se saisir de leurs doléances ?

Il n’est pas question de faire « l’avocat du diable » de cette milice dont son organisation, ses connections et ses structures seraient peut-être fortes plus qu’on le pense. Au contraire, la suggestion de cet article est que plusieurs groupes armés ont été entendus et leurs doléances tenues en considération par le gouvernement congolais. Bien que la gestion et la suite d’événements résultant de ces accords et signatures entre gouvernement et groupes armés font l’objet des critiques ; tout de même, le public se dirait avoir entendu quelque chose autour de ces mouvements insurrectionnels dans le temps. Alors, je ne trouve pas pourquoi le public sera privé de cette information d’une ampleur pareille ?

En plus de cela, il ne faudra pas que la suprématie de la force prône sur la voie du dialogue. Le résultat est que ces événements se répètent plusieurs fois et endeuillent toujours le peuple qui a longtemps souffert fort probable de l’absence de l’Etat dans leurs vies quotidiennes. Le cas frappant est l’usage de la force des Nations Unies des années 1960, faute de ne pas résoudre dans le fond la question ; et voilà  elle resurgit encore. Comme vous le pensez, la brutalité, la cruauté, la barbarie des groupes armés ne sont pas à tolérer à mon avis mais il faudra vérifier si elles ne sont des ‘réponses du berger à la bergère’. Il serait sage de considérer que la misère qu’a connue le peuple congolais pendant le demi-siècle après l’indépendance du pays est devenue insupportable dans la mesure que certains n’ont plus confiance aux gouvernants et usent tous les moyens possibles. Le temps pour eux de mettre point aux discussions sans fin.

J’ose croire que vous ne me taxerait pas d’être partisan de l’implosion de ce grand pays ; mais j’ai toujours pensé que la responsabilité de nos dirigeants politiques est à remettre en cause. L’absence de l’Etat pendant 50 ans est moins supportable au Benin[6] qu’en Allemagne et partout dans le monde. Ce vide laisserait le peuple congolais à se comporter comme des barbares alors qu’il ne le serait pas dans une situation normale. Il est temps que les nations Unies qui déploient la force militaire pour éradiquer les milices de donner une garantie que notre peuple sera assisté pour son bien-être concomitamment.  Il s’agit d’une question de confiance abusée pendant ces 5 décennies d’indépendance de la part des dirigeants politiques. L’inégalité, la pauvreté, les conditions socio-économiques misérables de la population, la corruption, l’injustice sont devenues des fardeaux insupportables.

L’usage de la force qui ne s’accompagne pas de la résolution effective de ces problèmes cités-haut amène à penser que 2062  sera le tour probable du Guatemala et de la Nouvelle-Zélande de conduire les missions de l’ONU en RDC pour gérer des crises pareilles. A moins que Kobler ait dans ses mains une autre solution miraculeuse pour la RDC. Votre avis peut me convaincre autrement.

 

NTANYOMA R. Delphin

Compte Twitter @delphino12

Email: rkmbz1973@gmail.com

Blog: http://www.edrcrdf.wordpress.com


[1] Cfr la photo à droite en tenue de Mayi-Mayi

[2] Cfr la photo gauche, en tenue présidentiable

[6] Imagine que le Produit Intérieur Brut par habitat au Benin est Presque 4 fois grande que celui du Congo-Kinshasa, avec des différences potentielles innombrables en faveur de ce dernier. Ici je fais référence aux Casques Blues Béninois qui sont au Katanga.

 

 

Advertisements

4 thoughts on “Bakata-Katanga: Solution Miraculeuse de Martin Kobler”

  1. le Katanga finira par être un pays tôt ou tard !!! Lumumba est mort à cause d’une femme, le Katanga sera indépendant un jour, d’ailleurs pas plus loin, vous payerez un visa pour entrer chez nous !!

    Like

  2. faire mais va te faire enculer, le katanga ne sera jamais independant parck il a ete par hypocrisie des Belges pour just punir LUMUMBA , l’avenir nous donnera raison

    Like

    1. Peut-etre qu’ils reclament le changement de leurs conditions de vie meilleures dans leurs manières de faire. Il ne faut pas leur priver la chance d’être entendu. C’est mon avis à fin de resoudre le profond de l’affaire

      Like

What is your opinion? Qu'en pensez-vous?

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s