Est de la RDC: La Diaspora peut-elle se tirer dans les Coffres à Caractère Ethnique pour Contribuer à leur Recyclage


Image

La République Démocratique du Congo (RDC) est reconnue comme un terrain propice pour tous ceux qui veulent investir dans des conflits communautaires. Malheureusement, ces types d’investissement n’intéressent pas les investisseurs directs étrangers car leurs profits ne rapportent pas en retour de l’argent. Par contre, en investissant dans des conflits communautaires, vous n’en gagnerez que des morts, des décès, des meurtres, des massacres et les déplacements de la population, soit à l’intérieur ou à l’extérieur du pays. Cependant, ces résultats néfastes ne sont pas innés ou encrés dans les cultures des communautés ou de leurs valeurs positives respectives. Ils sont des conséquences directes d’un processus pendant longtemps politisé, inventé et contrefait par des politiciens égoïstes, spécialistes en matière de manipulation des griefs communautaires. Cependant, cela remet en question le rôle des politiciens et de la faiblesse de l’État ou de son manque de volonté enfin d’établir une base pour éradiquer la manipulation des revendications communautaires.

Les communautés ethniques sont par eux-mêmes une structure sociale importante qui peut contribuer à renforcer la cohésion entre leurs membres au point de le répandre entre communautés. Dans le contexte Africain, la communauté ethnique constitue une source qui pave l’existence de réseaux sociaux, de soutiens mutuels; une occasion de partager des valeurs positives au-delà des différences socio- culturelles. Néanmoins, l’appartenance à une communauté ethnique en RDC est devenu un facteur d’exclusion où chacun ne voit que lui-même ou/et sa communauté. A la suite de revendications communautaires longtemps non résolus, les identités communautaires ont été utilisées pour discriminer, rejeter, revendiquer, tuer et régler les comptes. Malgré son essence, la communauté ethnique a finalement vu des rebuts jetés à son intérieur au point de submerger l’ensemble des valeurs positives contenant dans celle-ci. Alors, ces coffres qui contenaient de valeurs positives auront probablement besoin de se faire recycler pour des fins utiles dans l’avenir.

Souvenez-vous que depuis les années 1960 jusqu’à aujourd’hui les conflits communautaires en RDC ont entraîné des tueries, des massacres ; des millions sont morts en raison de conséquences liées aux guerres et d’autres ont fui le pays, ils sont des déplacés à l’intérieur ou à l’extérieur de la région. Bizarrement, les membres des communautés y compris ceux de la diaspora sont toujours dans les mêmes coffres ethniques. Bien qu’ils puissent accéder facilement aux médias, aux nouveaux outils de l’information tel que l’Internet et autres, les communautés congolaises de la diaspora semblent toujours être biaisées et emportées par le ressentiment ethnique. Même dans les médias sociaux, les congolais au sein de la diaspora sont majoritairement limités par les idées préconçues à caractère ethnique. La situation s’empire dans la mesure où les valeurs humaines et africaines ne sont plus contraignantes. Un observateur externe peut facilement réaliser même que des rapports et des analyses de massacres ou de tout appel à la justice sont ethniquement identifiables. C’est-à-dire que des crimes sont ethniquement perçus et certains voudraient d’ailleurs que ces crimes se produisent chez « l’autre » en dehors de sa communauté sans analyser la façon dont ceux-ci pourraient affecter les siennes.

Les crises de l’Est de la RDC ont poussé un nombre important de sa population de fuir le pays en vue de sauver leur vie. Une façon d’inverser cette tendance décrite haut resterait de s’appuyer notamment aux expériences acquises dans les différents pays où ont immigré congolais. Il est largement admis que ces pays d’accueil de la diaspora congolaise, en particulier celle de la partie orientale, ont d’une manière ou d’une autre affronté et surmonté des crises similaires. Dans certains cas, les pays d’accueil ont mis en place des mécanismes appropriés pour faire face aux différences physiques individuelles ou n’importe quelle autre. En plus de cela, les communautés congolaises de la diaspora ont senti l’importance du respect des droits de l’homme en général ou spécifiquement dans ces pays d’accueil. Il serait avantageux que les communautés de la diaspora congolaise aient réalisé que leurs communautés respectives en RDC doivent faire le choix le plus difficile et minutieux de vivre ensemble et dans l’harmonie. Il me semble qu’ils aient compris comment l’existence de l’Etat aurait empêché que ces crises de l’Est de la RDC se détériorent, s’il l’aurait souhaité.

Mes compatriotes qui sont restés au pays ont probablement manqués cette expérience de ce qui se passe dans d’autres pays. Indépendamment de leur volonté, ceux qui sont restés au pays doivent souvent fuir en raison des guerres et des conflits communautaires. Par conséquent, ils ont du mal à continuer leurs études; et surtout, l’accès aux besoins de base est une lutte journalière qui demande beaucoup d’efforts. Le désespoir de la vie fait que la majorité soit dans ces coffres ethniques submergés et verrouillés. Le désespoir affecte profondément les esprits de mes compatriotes tout en les piégeant dans un cercle vicieux. Ainsi, il est nécessaire de s’appuyer sur l’expérience, les compétences et les connaissances acquises à l’étranger en faisant ces dernières produire positivement leurs fruits. Donc, le changement positif dans nos coffres ethniques s’appuiera sur ​​ la diaspora si et seulement si cette dernière sort dans ces coffres submergés et soit à mesure d’entreprendre le processus de recyclage.

 Sur proposition des lecteurs, la version anglaise a été traduite en français. la version anglaise est trouvable: https://edrcrdf.wordpress.com/2013/12/11/eastern-drc-can-diaspora-communities-free-from-ethnic-deed-boxes-to-get-them-recycled/

NTANYOMA Rukumbuzi Delphin

 Email: rkmbz1973@gmail.com

Suivre sur Twitter @delphino12

Blog: http://www.edrcrdf.wordpress.com

Advertisements

One thought on “Est de la RDC: La Diaspora peut-elle se tirer dans les Coffres à Caractère Ethnique pour Contribuer à leur Recyclage”

What is your opinion? Qu'en pensez-vous?

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s